Prêt Restauration


De 40 000 à 600 000 euros
Sans caution personnelle ni 
garantie
En complément de votre concours bancaire


Demandez votre prêt

Découvrez l'offre

L'Offre

Qui peut en bénéficier ?

Les entreprises Françaises de Métropole et des Départements d'Outre...

En savoir +

Demandez votre Prêt Restauration

En complétant le ...

En savoir +

Les avantages du Prêt Restauration

Finance notamment les investissements liés à la forma...

En savoir +

Que finance le Prêt Restauration ?

Les investissements et les dépenses :           ...

En savoir +

En savoir + sur le financement bancaire associé

Montant du financement bancaire : au minimum égal à 1 fois le mo...

En savoir +

Les acteurs du Prêt Restauration

...

En savoir +

Qui peut en bénéficier ?

Les entreprises Françaises de Métropole et des Départements d'Outre-Mer appartenant au secteur de la restauration.

• dont les codes NAF sont :

  • 56.10A Restauration traditionnelle
  • 56.10B Cafétérias et autres libres-services
  • 56.10C Restauration de type rapide
  • 56.21Z Services des traiteurs
  • 56.30Z Débits de boissons
  • 55.10Z Hôtels et hébergement similaire
  • ainsi que les autres entreprises engageant un programme d’investissement  concernant une activité prévue par l’un des codes NAF ci-dessus,

créées depuis plus de 3 ans (à l’exception des entreprises créées à l’occasion de la reprise d’un établissement de plus de 3 ans),

ayant contracté un financement bancaire portant sur le même programme d’investissement.

Demandez votre Prêt Restauration

En complétant le formulaire de demande de prêt en ligne accompagné des documents demandés à valider par un simple clic. 

Ou

En vous adressant au chargé d’affaires Bpifrance de votre région.

Les avantages du Prêt Restauration

Finance notamment les investissements liés à la formation, le respect des normes, l'équipement numérique.

Aucune garantie sur les actifs de l’entreprise (absence de nantissement,d'hypothèque...), ni de caution personnelle

6 ans dont 1 an de différé en capital afin d'alléger les charges de remboursement de la première année

Un prêt participatif qui facilite l'accompagnement bancaire

Un taux bonifié 

Que finance le Prêt Restauration ?

Les investissements et les dépenses :                                                                

• permettant l’amélioration de l’hygiène alimentaire

• en faveur de l’accessibilité et de l’accueil de la clientèle

• relatifs la mise aux normes en termes de sécurité

• liés à une démarche favorable à l’environnement

• à la formation du personnel ; à l’amélioration des pratiques de service en salle ; à l’apprentissage des langues étrangères ou de conception et de diffusion de supports de présentation des cartes et menus en langues étrangères ;

• à la promotion du savoir-faire et des démarches « qualité » entreprises par l’établissement.

 

La mise en place de solutions techniques :

• ayant un impact positif sur la visibilité et le référencement de l’établissement sur le net ;

• permettant l’équipement d’outils numériques (tablettes digitales, objets connectés, etc.) dans l’établissement

 

La reprise  d’un fonds de commerce ou de la majorité de parts sociales, y compris le remboursement de comptes courants d’associés, accompagnée d’une modernisation représentant au moins 20% du coût total du projet (exclues les créations à l’exception de celles créées à l’occasion de la reprise d’un établissement de plus de 3 ans)

 

L'augmentation du BFR liée au programme d’investissement

En savoir + sur le financement bancaire associé

  • Montant du financement bancaire : au minimum égal à 1 fois le montant du Prêt Restauration

  • Durée : 4 ans minimum

  • Type de financement : crédit à moyen ou long terme, crédit bail ou location financière

  • Garanties : liées à l’objet financé, négociées par la banque

Bpifrance peut garantir le financement bancaire associé au profit des entreprises répondant à la définition européenne de la PME selon les conditions en vigueur

Les acteurs du Prêt Restauration

Témoignages

  • Dirigeants de l'hôtel-restaura...

    Solène et Nicolas Conraux-Becam

  • Dirigeants du restaurant "Chez...

    Frédéric et Sandra Coste

  • Chef étoilé et gérant du Châte...

    Romuald Fassenet

  • Gérante Aux Petits Gourmands...

    Jacqueline Fattier

  • Chef restaurateur Elly's...

    Franck Chabod

  • Chef restaurateur Le Pavé d’Au...

    Jérôme Bansard

  • Chef restaurateur Le Bourgogne...

    Eric Gallet

  • Chef restaurateur du "David To...

    David Toutain

  • Chef restaurateur de l’Auberge...

    Garry Dorr

  • Chef restaurateur de l’Atelier...

    Akrame Benallal

  • Dirigeants de l'hôtel-restaurant La Butte

    Solène et Nicolas Conraux-Becam

  • Dirigeants du restaurant "Chez Fred"

    Frédéric et Sandra Coste

  • Chef étoilé et gérant du Château du Mont Joly

    Romuald Fassenet

  • Gérante Aux Petits Gourmands

    Jacqueline Fattier

  • Chef restaurateur Elly's

    Franck Chabod

  • Chef restaurateur Le Pavé d’Auge, à Beuvron-en-Auge (Calvados)

    Jérôme Bansard

  • Chef restaurateur Le Bourgogne

    Eric Gallet

  • Chef restaurateur du "David Toutain"

    David Toutain

  • Chef restaurateur de l’Auberge du Moulin Vert

    Garry Dorr

  • Chef restaurateur de l’Atelier Vivanda

    Akrame Benallal

Paroles de restaurateurs

Solène et Nicolas Conraux-Becam

Dirigeants de l'hôtel-restaurant La Butte

Devenu une référence sur le Nord-Finistère, l’hôtel-restaurant de La Butte a été créé en 1952 par Jeanne-Yvonne Becam. Aujourd’hui, on y est accueilli par l’équipe enthousiaste de Solène et Nicolas Conraux-Becam qui ont donné un nouveau souffle à cette étape gastronomique plusieurs fois distinguée (Deux Toques, Gault&Millault) et à l’hôtel triplement étoilé. Dans le respect des traditions culinaires, Nicolas travaille les produits du terroir breton, mais son esprit créatif y mêle sa culture alsacienne et ses souvenirs d’une enfance passée entre l’océan Indien et les Antilles.

C’est en 2007 qu’Hervé Becam cède l’affaire à sa fille Solène et à son gendre Nicolas. Jusqu’à cette époque, l’établissement est essentiellement tourné vers une clientèle "affaires". « En 2009, nous avons décidé de développer le côté "loisirs" de notre affaire afin de nous adapter au changement de style de consommation (dû notamment aux 35 heures) et de rénover complètement l’établissement. Grâce au prêt* consenti par Bpifrance et à sa garantie auprès de notre banque, nous prévoyons d’ouvrir, pour mars 2012, une piscine et un espace SPA, de terminer l’agrandissement du restaurant et la rénovation de 7 chambres de notre hôtel », raconte Nicolas Conraux. Tout ceci avec une belle vue sur la mer et notamment sur la baie de Goulven et les dunes de Keremma (site protégé).

*Auquel il faut ajouter un prêt bonifié par la Région Bretagne.
 

  Hôtel Restaurant La Butte
  10, rue de la Mer
  29260 Plouider
  Tél. : 02 98 25 40 54
  www.labutte.fr 
 

Effectif : 19
Nombre de couverts : 60 pour le restaurant et 250 pour la salle de banquet

Paroles de restaurateurs

Frédéric et Sandra Coste

Dirigeants du restaurant "Chez Fred"

Idéalement situé en face du port du canal du Midi à Carcassonne, le restaurant Chez Fred a fait peau neuve en 2011 : nouveau concept, nouvelle décoration avec sa terrasse ombragée et une méthode de cuisson écologique.

Depuis 17 ans, Frédéric Coste propose une cuisine à base de produits régionaux, portant le label « Pays cathare* », accompagnée exclusivement de vins du pays. Chez Fred, c’est aussi une activité traiteur-repas de groupes, avec notamment le Panier Gourmand (cassoulet, foie gras, confit de canard…), buffet-cocktails et apéritifs dînatoires pour des groupes de touristes, des professionnels (séminaires, conventions) ou des particuliers (mariages…).

En 2011, Frédéric Coste décide de faire des travaux de modernisation et de mise aux normes de son établissement : reconfiguration complète de la salle, modernisation de la cuisine et rénovation de la terrasse. Trois mois sont nécessaires pour cette réalisation. « Le prêt de Bpifrance a été pour nous une bouffée d’oxygène qui nous a permis de payer les charges du personnel pendant la fermeture. Et aussi de faire une bonne communication sur la réouverture de notre établissement. Vous imaginez, en trois mois, les clients prennent d’autres habitudes », se souvient Frédéric Coste. Il a également investi pour que son établissement soit conforme aux nouvelles normes sanitaires et vétérinaires, et à celles pour l’accueil des handicapés. Il poursuit  sa démarche « verte » : lampes à économie d’énergie, tri sélectif, produits régionaux, pompe à chaleur, allume-feu à base de canne à sucre, charbon de coco écologique…

* Le label « Pays cathare » garantit une qualité de produits et de services, le respect des cultures, de l’identité et de l’environnement, un artisanat et une production locale.

 

Chez Fred
31, boulevard Omer Sarraut
11000 Carcassonne
Frédéric Coste

Tél. : 04 68 72 02 23 / 04 68 35 74 49
www.chez-fred.fr

Effectif : 5 
Nombre de couverts : 50

Paroles de restaurateurs

Romuald Fassenet

Chef étoilé et gérant du Château du Mont Joly

« Le PMR de Bpifrance nous a permis de continuer notre investissement en terme d’accueil pour nos clients »

Catherine et Romuald Fassenet exploitent aujourd’hui le Château du Mont Joly dans un parc de 2,5 hectares, aux portes de la Bourgogne. Auparavant, il avait ouvert le Bec Fin à Dole, et été qualifié de meilleur ouvrier de France en 2004. En 2006, il obtient sa première étoile au Michelin en 2006. C’est en 2007 que sa femme Catherine, sommelière, et lui s’installent au Château du Mont Joly, un château du 18e siècle qu’ils décident de transformer en hôtel 4 étoiles.

Le Prêt pour la Modernisation de la Restauration (PMR) de Bpifrance obtenu en 2011 lui permet de financer des travaux d'aménagements relatifs au parking et au restaurant. Objectif : faciliter l'accès et l'accueil aux clients, et élargir la capacité du parking.
 

  Château du Mont Joly
  6, rue du Mont Joly
  39100 Sampans
  www.chateaumontjoly.com

Paroles de restaurateurs

Jacqueline Fattier

Gérante Aux Petits Gourmands

« Le PMR de Bpifrance a permis de restaurer et de moderniser notre salon de thé. »

Située à Chamonix Mont-Blanc, la Maison Aux Petits Gourmands est spécialisée dans l'élaboration et la commercialisation de pâtisseries, confiseries et chocolats notamment.

Elle a ainsi créé et breveté une nouvelle gamme de chocolats originaux, dont le 4810®.

L'entreprise poursuit sa croissance en investissant dans la rénovation de son commerce. L'entreprise a ainsi bénéficié, en 2012, d'un Prêt pour la Modernisation de la Restauration (PMR) pour des travaux de rénovation de son salon de thé. Fin 2012, le salon de thé fera peau neuve : avec une capacité d'accueil plus importante, un nouveau décor, une meilleure mise en valeur des produits phares de la boutique : chocolats, macarons, confitures...

 

Aux Petits Gourmands
168, rue Docteur Paccard
74400 Chamonix Mont-Blanc
Tél. : 04 50 53 91 19
auxpetitsgourmands@orange.fr
www.petitsgourmands.fr

 

Paroles de restaurateurs

Franck Chabod

Chef restaurateur Elly's

En poussant la porte du restaurant Elly’s, véritable havre de paix au cœur de Saint-Raphaël, le client aura le loisir d’apprécier la cuisine raffinée de Franck Chabod, l’atmosphère sereine de la salle ou le charme unique de la terrasse ombragée dans une cour intérieure.

Franck Chabod et sa compagne Eléonore Marion (Elly pour les amis) ont repris le restaurant en juin 2011. « Savoir qu’e Bpifrance nous avait accordé un PMR nous a permis d’entreprendre plus sereinement les travaux de peinture, de pose de cimaises*, d’amélioration du cadre de notre terrasse, d’impression des cartes de visites, des menus… Notre grand projet, le plus coûteux et le plus délicat, consiste à remplacer le velum qui couvre notre patio par une verrière télescopique. Ce prêt est pour nous une sécurité par rapport à notre petite trésorerie », confie Eléonore Marion.

Leurs efforts sont récompensés, le restaurant ne désemplit pas. À 31 ans, Franck Chabod est un cuisinier artisan au service du produit, du goût et de ses convives. Au cours de sa carrière, il a intégré les brigades de plusieurs chefs prestigieux : Philippe Chavent, Philippe Gauvraux, Christophe Duffossé et Stéphane Gaborieau. Il a suivi ce dernier à Hanoï, Columbo, Bahreïn, Abu Dhabi et Beyrouth, à l’occasion d’événements visant à faire découvrir et implanter la gastronomie française.

* Elly’s Restaurant organise des expositions et fait découvrir à ses clients toiles et photographies d’artistes.
 

 Elly's
 54, rue de la Liberté
 83700 Saint-Raphaël
 Tél. : 04 94 83 63 39
 www.elly-s.com


Effectif : 6
Capacité : 30 à 34 couverts

Paroles de restaurateurs

Jérôme Bansard

Chef restaurateur Le Pavé d’Auge, à Beuvron-en-Auge (Calvados)

Etoilé depuis 13 ans, Le Pavé d’Auge à Beuvron-en-Auge est dirigé par Jérôme Bansard. Cuisinier avant tout, il est aussi restaurateur : « Tenir un restaurant est une démarche compliquée. Aujourd’hui,  les gens ne viennent pas que pour manger et l’établissement doit répondre à plusieurs critères : un bon accueil, un beau cadre, une carte des vins soignée et cohérente…  Donner du bonheur à mes clients est mon objectif », confie Jérôme Bansard.

Il poursuit : « Le soutien financier accordé par Bpifrance m’a permis de faire réaliser des travaux : agrandir la cuisine, échanger notre fourneau contre un modèle de dernière technologie. Nos journées sont très "lourdes" et j’ai pu ainsi améliorer les conditions de travail de mes salariés et augmenter la qualité de notre service. J’ai également le projet de refaire la salle – située dans une halle classée – et d’en moderniser la décoration. Dans quelques années, je vais "passer la main" et je prépare ainsi la reprise de mon établissement dans de très bonnes conditions. Avec peut-être une étoile en plus… ».

  Le Pavé d’Auge
  Le Bourg
  14430 Beuvron-en-Auge
  Tél. : 02 31 79 26 71
  www.pavedauge.com

Paroles de restaurateurs

Eric Gallet

Chef restaurateur Le Bourgogne

En 2007, Eric Gallet rachète Le Bourgogne et revient ainsi à sa passion, la cuisine de terroir. C’est une adresse désormais connue et recommandée puisque le chef, membre de l’Académie culinaire de France*, a obtenu un Bib gourmand du Michelin pour l’excellence du rapport qualité/prix de son établissement.

Un peu à l’étroit avec son commis et ses deux apprentis, Eric Gallet décide début 2011 d’agrandir et de rénover Le Bourgogne. Le PMR de Bpifrance lui permettra d’engager des travaux : doubler la surface (cuisine, office et salle), aménager une cave, bref de rendre son outil de travail plus performant.
Son précédent restaurant – Aux Plaisirs d’Ailleurs, à Auxerre –, cuisine métissée aux accords sucrés-salés, laissait deviner le voyageur (La Réunion, Los Angeles) qui est revenu s’installer dans sa terre natale, l’Yonne.

Eric Gallet a fait ses classes dans les grandes maisons. Premiers pas en 1989 à l’Auberge des Templiers (Loiret), puis chez Bernard Loiseau à Saulieu (à la grande époque, celle de la 3e étoile), les Crayères à Reims. Il partira ensuite à La Réunion puis reviendra à Cannes et repartira à Los Angeles. De retour en France, il travaillera dans les brigades des frères Pourcel, puis dans celle de Michel del Burgo.Aujourd’hui, entouré de son équipe, il mitonne une cuisine de terroir où parfois se faufilent vanille, curcuma ou combawa. Désireux de transmettre son savoir-faire, il forme des apprentis au métier de la cuisine et, en 2009, il a été sacré meilleur maître d’apprentissage.

* Créée en 1883, l’Académie culinaire de France est la plus ancienne association de Chefs de cuisine et de pâtisserie du monde (600 seulement dans le monde).
 

  Le Bourgogne
  15, rue de Preuilly
  89000 Auxerre
  Tél. : 03 86 51 57 50
  www.lebourgogne.fr


Effectif : 7
Capacité : 40 couverts

Paroles de restaurateurs

David Toutain

Chef restaurateur du "David Toutain"

Nous nous sommes entretenus avec David Toutain, propriétaire et Chef du restaurant éponyme ouvert il y a un an et demi dans le XVIIème arrondissement de Paris. L’établissement ne propose pas de carte, mais des menus uniques exaltant tout particulièrement les saveurs des préparations de légumes et d’herbes sauvages.

 

David Toutain a déjà bénéficié à deux reprises du soutien de Bpifrance et nous livre ses impressions sur la facilité des démarches et la confiance qu’il a trouvée chez ses interlocuteurs. Il nous offre également sa vision de professionnel sur le nouveau Prêt Restauration 2015/16.

 

Comment avez-vous entendu parler de Bpifrance et des programmes de soutien mis à disposition des professionnels du secteur de la restauration ?

J’ai entendu parler par des confrères du soutien que Bpifrance apportait aux jeunes qui souhaitent entreprendre et aller de l’avant. Quand vous êtes cuisinier, vous avez un savoir-faire mais pas forcément beaucoup d’argent. Vous avez besoin qu’on vous fasse confiance. Or Bpifrance regarde le CV plutôt que le compte en banque. Cela a été très important pour moi.

 

Pour quel type d’investissements avez-vous eu recours à Bpifrance par le passé ?

Bpifrance a financé, en partenariat avec mon établissement bancaire, l’achat de mon premier restaurant puis son extension en second restaurant.

 

Les démarches avec Bpifrance ont-elles été rapides ?

Les démarches ont été extrêmement rapides. Nous avons constitué un dossier, fait des propositions de rachat, et lorsque nous sommes arrivés aux échéances, l’argent a été débloqué en quelques jours seulement.

 

Vous êtes-vous senti suffisamment compris et accompagné par Bpifrance ?

Compris, accompagné, et surtout suivi ! Mon interlocutrice Bpifrance continue de m’appeler dès que je reçois un prix ou une récompense ! Ce suivi est très agréable et rejoint mes convictions. Comme moi, ils ne sont pas intéressés par du one shot, mais cherchent à créer des liens.

 

Paroles de restaurateurs

Garry Dorr

Chef restaurateur de l’Auberge du Moulin Vert

Garry Dorr est à la tête de 11 restaurants de la capitale. Ce fils de restaurateur qui a fait ses armes auprès de Joël Robuchon et Alain Ducasse a récemment repris l’Auberge du Moulin Vert dans le XIVème arrondissement de Paris. Il y régale ses clients d’une cuisine française gourmande déclinée au travers de menus « tout compris », auxquels s’ajoute une formule fruits de mer.

 

Nous nous sommes entretenus avec Garry Dorr qui nous a raconté son expérience avec Bpifrance et nous a donné son avis sur le nouveau Prêt Restauration 2015/16.

 

Après une discussion avec son expert-comptable, Garry Dorr a décidé de faire appel à Bpifrance pour le cofinancement avec sa banque de l’acquisition et de la rénovation du fonds de commerce de l’Auberge du Moulin Vert. Après un mois de travaux, une décoration et une cuisine entièrement refaites, l’établissement a ouvert ses portes en novembre 2014.

 

L’expérience positive de Garry Dorr avec Bpifrance repose sur quatre points forts :

  • La compréhension rapide de ses attentes et préoccupations
  • L’accompagnement et le suivi tout au long du processus
  • La facilité des démarches
  • La qualité des interlocuteurs

 

Selon le restaurateur, le principal défi des professionnels du métier réside actuellement dans le maintien et le développement de leur activité face à une concurrence toujours plus variée et une clientèle toujours plus exigeante. Il nous a confié que les investissements réalisés grâce au soutien de Bpifrance lui avaient permis d’améliorer la qualité de son outil de travail. Garry Dorr se sentait ainsi mieux armé pour répondre à ces challenges.

Paroles de restaurateurs

Akrame Benallal

Chef restaurateur de l’Atelier Vivanda

Akrame Benallal fait partie de cette génération de trentenaires qui révolutionnent la gastronomie française au quotidien. Passé par les cuisines de Ferran Adrià et Pierre Gagnaire, son restaurant situé dans le XVIème arrondissement de Paris, Akrame, a décroché en 2014 sa deuxième étoile. Il a également lancé l’Atelier Vivanda, un bistro qui met la viande à l’honneur et compte déjà deux établissements à Paris et un à Hong Kong. Il a accepté de nous confier les secrets de sa relation avec Bpifrance.

 

Comment avez-vous entendu parler de Bpifrance et des programmes de soutien mis à disposition des professionnels du secteur de la restauration ?

Bpifrance, avait cofinancé mes restaurants, mais c’est véritablement ma belle rencontre avec Pedro Novo (Directeur régional Paris chez Bpifrance) il y a un an et demi, qui m’a permis de connaître en détail ses missions. J’ai tout de suite trouvé cela très intéressant.

 

Pour quel type d’investissements avez-vous eu recours à Bpifrance ?

Pour le développement de mon activité ainsi que de mon parc de restaurants Atelier Vivanda, ainsi que d’autres concepts qui vont prochainement voir le jour. Bpifrance, ce n’est pas que du financement c’est aussi beaucoup de conseils sur tous mes projets et mes idées.

 

Vous êtes-vous senti suffisamment compris et accompagné par Bpifrance ?

Je me suis senti hyper accompagné. Ils nous encouragent beaucoup et valorisent l’effort et le travail personnel. Ils partagent également avec nous leur expérience, leur vision ainsi que leur connaissance du secteur.

 

Quels sont les avantages de passer par Bpifrance ?

Bpifrance n’est pas là pour vous imposer du gain à court terme. Vous avez moins la pression du résultat qu’avec certains investisseurs privés. On est ainsi beaucoup plus à même de créer et de se développer, et surtout de prendre le temps de faire bien les choses. Bpifrance dispose également d’énormément de contacts, ce qui est fort utile pour investir à l’étranger.

 

FAQ

  • ?Le Prêt Restauration en un clin d’œil

    Le Prêt Restauration, c’est quoi ?

    Un prêt qui accompagne nécessairement un financement à moyen ou long terme (de fonds de commerce, matériel, équipement, immobilier…) au moins égal à une fois le montant du Prêt Restauration. Les caractéristiques du concours bancaire (taux, durée, garantie) sont librement fixées par le partenaire bancaire.

     

    Que finance-t-il ?

    La modernisation et la transmission accompagnée d’une modernisation

     

    C’est pour qui ?

    Pour les entreprises du secteurs de la restauration

     

    C’est combien ?

    De 40 000 à 600 000 euros, sans garantie ni caution personnelle

     

  • ?Puis-je en bénéficier ?

    Puis-je en bénéficier ?

    Mon entreprise a moins de 3 ans, puis-je obtenir un  Prêt Restauration?

    Votre entreprise doit avoir plus de 3 ans à compter de son immatriculation au Registre du Commerce ou Registre des Métiers à l’exception de celle créée à l’occasion de la reprise d’un établissement exploitant un fonds de commerce et accompagnée de travaux de modernisation dont le montant doit être au moins égal à 20 % du coût total du projet.

     

    ​Je suis restaurateur franchisé, ai-je droit au Prêt Restauration ?

    Oui, si vous êtes commerçant franchisé ou adhérent à des chaînes volontaires indépendantes, 

     

    Quels sites permettent de trouver les opportunités de reprise de fonds de commerce de restauration ?

    Bpifrance à la demande des Pouvoirs Publics fédère tous ceux qui ont crée un site de transmission d’entreprise. Visitez reprise-entreprise.bpifrance.fr

     

    J’ai plusieurs restaurants, puis-je prétendre à plusieurs Prêt Restauration?

    Vous pouvez obtenir plusieurs Prêt Restauration à taux préférentiel dans la limite de 600 000 euros par entreprise ou groupe d’entreprises et du montant d’aide autorisé selon la réglementation européenne des aides d’Etat.

     

     

  • ?Quand aurais-je l'argent ? Quand rembourser ?

    Comment vais-je rembourser ?

    La durée du prêt est de 6 ans. La première année vous ne payez que les intérêts tous les trimestres et pendant 5 ans, vous aurez 20 trimestres en capital  et intérêts à terme échu.

     

    A quel moment le restaurateur perçoit-t-il l’argent ?

    Le délai de traitement du dossier peut être court si tous les documents sont conformes, le montant du prêt sera versé en 1 seule fois sur présentation du décaissement du prêt bancaire.

  • ?Qu'attendre de ma banque ?

    Pour obtenir un Prêt Restauration, mon banquier doit financer mes investissements. Jouera-t-il le jeu ?

    A vous de persuader votre banquier que votre projet est bon et de le convaincre de financer vos investissements. Il est bon que vous sachiez que Bpifrance peut garantir le prêt bancaire, ce qui facilite beaucoup son obtention. Son obtention peut donner droit à un Prêt Restauration. Demandez-le.

     

    Mon banquier ne veut pas financer mes investissements ? Que faire ?

    Difficile de répondre à une telle question. Si une banque vous dit « non », adressez-vous à une autre banque. Si plusieurs banques vous disent « non », posez-vous des questions sur la pertinence de votre projet ! N’hésitez-pas à contacter les Chambres de Commerce et d’Industrie, Chambres des Métiers, Organisations Professionnelles de la Restauration, votre expert-comptable, et en dernier recours contactez le médiateur du crédit…

     

    Est-ce que le statut de mon entreprise (EURL, SARL, SA…) influence la décision de mon banquier ?

    La forme juridique importe peu dans la décision de financement. La décision de votre banquier de financer votre projet se fera si vous arrivez à le convaincre que vous maîtrisez tous les paramètres de votre projet, de la nécessité d’investir et du bon retour sur investissement à venir, en clair sur la capacité de votre établissement à rembourser le crédit sollicité.

Contact


Vous avez des questions ?

Consultez la rubrique FAQ, vous trouverez sûrement votre réponse.

Voir les témoignages
Voir la FAQ

Besoin d’une info personnelle ?

Contactez-nous